Le cadre naturel et vert d’Etampes est un atout essentiel de son devenir. Beaucoup de nouveaux arrivants ont choisi la commune pour ce cadre de vie. La Ville d’Etampes a donc choisi de faire du Développement durable un axe majeur de son action. Car on « n’hérite pas de la Terre de ses ancêtres, on l’emprunte à ses enfants ».

Espaces verts et rivières

Outre son patrimoine architectural extrêmement riche, Etampes possède un patrimoine naturel remarquable qui contribue à la qualité de vie de la commune.
Une dimension accentuée par la présence de nombreux espaces verts et de détente pour un cadre de vie agréable.

Ancrée au coeur des riches terres de culture de la Beauce, Etampes a la particularité d’être irriguée par un réseau de cours d’eaux.
Cette double spécificité, terrestre et hydraulique, a contribué au fil des siècles au développement du monde agricole étampois s’appuyant à la fois sur les industries céréalières et la meunerie locale, sans oublier les tanneries et mégisseries, les activités maraîchères et de tissage (drap et chanvre).
Le patrimoine lié aux rivières est donc très présent à Etampes et en fait une de ses caractéristiques principales.

On recense sur le territoire communal près d’une vingtaine de moulins et autant de lavoirs. En 1880, 28 moulins étaient encore en activité dans la ville.

Les milieux naturels

Les rivières ont façonné les paysages variés que l’on retrouve à Etampes : fonds de vallée, coteaux et plaines présentent ainsi des grandes variétés de milieux naturels.

A Etampes, de nombreux sites font l’objet d’une protection au titre de la loi du 2 mai 1930 pour leur caractère historique ou pittoresque (articles L.341-1 et suivants du code de l’environnement).
Il s’agit d’espaces ou de formations naturelles dont la qualité appelle leur conservation en l’état (entretien, restauration, mise en valeur, …) et leur préservation de toute atteinte grave (destruction, altération, banalisation, …).

Les parcs et jardins

La Ville d’Etampes dispose d’une multitude d’espaces verts dans chaque quartier. Jardins, squares ou encore parkings paysagés, ou parcs urbains… sont autant de lieux qui ont valu à la commune son label de « Ville fleurie et ville nature ». A titre d’exemple, le Bois de Guinette, situé autour du donjon de l’ancien château fort royal, est classé site pittoresque depuis le 20 février 1932.

Consulter le règlement : Règlement 

Les serres municipales

La Ville compte une trentaine d’agents rattachés aux Espaces verts. Plusieurs équipes de jardiniers travaillent toute l’année sur la réalisation et l’entretien des massifs, jardinières et pelouses de la commune. L’équipe des serres municipales est en charge de la production florale, et de la décoration. Plus de 150 décorations destinées aux cérémonies et fêtes sont réalisées chaque année.

Les serres municipales ont vu le jour en 1960. Elles sont situées dans le hameau de Valnay, près du centre de loisirs et du château. Implantées sur 12 000 m², elles assurent la production annuelle des fleurs et plantes nécessaires à l’embellissement des jardins, des parcs et des bâtiments publics de la Ville.
Les plantes sont semées ou bouturées, puis rempotées dans les tunnels et les serres avant d’être utilisées dans les différents emplacements prévus en ville.

Ouverture des serres :
  • de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30 du mois de juillet au mois de janvier.
  • de 8 h à 12 h et de 13 h 30 à 17 h 30 du mois de février au mois de juin.

Chaque année, les serres municipales organisent des portes ouvertes lors de la première quinzaine du mois de mai afin de faire découvrir au public les différentes variétés de fleurs cultivées et le travail des jardiniers de la Ville.

 

 Les jachères fleuries

Outre l’avantage esthétique, les jachères fleuries ont un impact sur la faune locale. Insectes et oiseaux y trouvent tout ce dont ils ont besoin pour se développer tranquillement et à l’abri. Ces espaces réservés retiennent également l’humidité et sont exsangues de tout produit chimique.

 

Les ruches étampoises

A Valnay, près de 40 000 abeilles colonisent les 6 ruches qui ont été installées dans le but de protéger l’espèce, mais aussi de préserver la biodiversité. Sans elles, 80 % des espèces végétales seraient directement menacées.

Au petit Saint-Mars, des ruches sont installées dans un enclos spécifique au jardin des Portereaux. Le but est de favoriser la biodiversité des lieux et de compléter l’offre pédagogique à destination des enfants des accueils de loisirs et des écoles, qui fréquentent déjà le site. L’activité est effectuée en toute sécurité en présence d’un professionnel.

 

Les jardins familiaux

Afin d’accentuer l’image verte et fleurie de la ville, Etampes a lancé une opération d’aménagement de deux espaces, l’un à proximité de la RN20 et adossé à l’Ile de Loisirs, l’autre à l’entrée de Morigny par la Chalouette, en vue de créer des jardins familiaux.

Ces jardins s’inscrivent dans le cadre de la politique d’aménagement général de la commune, associant la création de zones vertes supplémentaires.

Le projet d’aménagement des parcelles comportait également une dimension sociale importante en permettant à des personnes demandeuses d’emploi d’intégrer un processus de réinsertion professionnelle.
A la dimension sociale de cet l’aménagement de jardins, vient également s’ajouter un volet éducatif original. La Ville réserve en effet des parcelles pédagogiques pour que les enfants des écoles et les centres de loisirs puissent en profiter.

 

Comment faire une demande de jardin ?
Contacter le service Politique de la Ville
19, rue Reverseleux
Tél. : 01 69 92 67 15.