Les élus étampois poursuivent les cérémonies de vœux toujours sous le signe de la convivialité et de la proximité. Les habitants du quartier Saint-Pierre avaient rendez-vous ce lundi 16 janvier à l’école maternelle Pauline-Kergomard.

Avant de se retrouver autour d’un verre de l’amitié, la première Adjointe Marie-Claude Girardeau a pris la parole : « M. le Maire souhaitait changer la formule pour pouvoir être au plus proche de chacun de vous, pour vous permettre de discuter et d’échanger au plus près de nos concitoyens. Au nom de notre Maire et des élus de ce conseil municipal, nous vous adressons ainsi nos vœux les plus sincères de santé, de bonheur et de réussite. »

 

Face à un contexte national qui s’annonce morose, la Ville peut s’appuyer sur ces nombreuses forces vives. « C’est avec détermination, ensemble, que nous saurons résister à toutes les difficultés. Notre Ville a déjà pris des mesures concrètes pour réduire sa consommation d’énergie, pour une action éco-responsable », poursuivait Marie-Claude Girardeau.

« Mais l’énergie et la créativité, elles sont là. Notre Ville est très forte de nos associations, de leur dynamisme. C’est pourquoi cette année commence par leur emménagement dans des locaux entièrement rénovés. L’ancien lycée Blériot se transforme en Maison des Associations.

Notre Ville est aussi solidaire. Une attention particulière a été portée par notre équipe aux plus fragiles. Nous avons ainsi créé le dispositif des Paniers Solidaires, en partenariat avec l’association Les Potagers du Télégraphe, pour permettre à tous d’avoir des légumes et fruits de saison, cultivés à Étampes.

Notre Ville est pleine de projets, qui vont démarrer ou aboutir cette année.

Notre Ville est plus que jamais déterminée à s’engager dans la proximité et au service de l’humain. Nous aurons une Ville pour tous, et continuerons d’agir tous pour Étampes en cette année 2023. »

Un discours et un nouveau format bien accueillis par l’assemblée. « C’est vrai que c’est une belle formule, sympa. On peut aussi passer nos messages en toute décontraction et convivialité », saluait Patrick Jourdain, habitant du quartier.