En tant que Maire d’Étampes ou député de l’Essonne, Franck Marlin se bat depuis plus de 20 ans aux côtés des usagers des RER ou TER de la ligne C pour de meilleures conditions de transport. Un combat de longue haleine qui avait notamment débouché sur de nouvelles dessertes de TER en 2014.

Mais alors que de nombreux dysfonctionnements pénalisaient déjà les Sud-Franciliens, les conditions se sont encore dégradées ces derniers mois en raison de travaux de la SNCF sur la ligne Paris-Orléans. A l’instar d’actions menées par d’autres collectivités, Franck Marlin est donc à nouveau monté au créneau en mars pour écrire 3 courriers aux présidents de Régions Centre-Val de Loire et d’Ile-de-France ainsi qu’au président directeur général de la SNCF : « Partageant pleinement le légitime courroux suscité par ces perturbations malheureusement récurrentes, qui m’ont été rapportées par nombre de mes administrées empruntant cette liaison, je vous serais reconnaissant de bien vouloir diligenter toute mesure nécessaire afin d’y remédier de manière prompte et pérenne et ainsi rétablir la qualité de service, notamment en termes de ponctualité, de régularité et de communication, à laquelle aspirent fort légitimement les voyageurs concernés. »

Les présidents de Région qui avaient déjà assuré le Maire de leur soutien viennent de passer à la vitesse supérieure en adressant une missive au président directeur général de la SNCF : « La qualité de la production ferroviaire et l’information des voyageurs doivent faire l’objet d’une significative amélioration dans les plus brefs délais à la fois en termes de réactivité et d’exactitude. »

Un soutien bienvenu dans ce combat essentiel pour la qualité de vie des Sud-Essonniens. Mais la vigilance reste de mise comme le rappelle le Maire : « Interpellés avant les élections, nous nous réjouissons que la présidente de la Région Ile-de-France Valérie Pécresse et son homologue de la Région Centre-Val-de-Loire François Bonneau aient pris en considération l’attente des habitants. Restons mobilisés et attentifs à nos conditions de transport et aux dessertes de notre territoire. »