Les habitants du quartier du Petit Saint-Mars ont adressé une pétition au Maire d’Etampes pour signaler de nombreuses dégradations et actes de vandalisme sur l’armoire fibre de la rue Reverseleux.

Cette situation pénalise fortement les riverains qui subissent régulièrement des coupures de connexions d’accès à internet.

Le ras-le-bol est tel que les riverains demandent à la municipalité d’installer une caméra de vidéoprotection à proximité de l’armoire à fibre.

Le Maire qui était déjà intervenu sur une problématique similaire dans le quartier Saint-Michel en 2021 a saisi les opérateurs, mais aussi le Préfet, le Président du Conseil départemental et le Président de l’Union des Maire de l’Essonne pour que soit prise en considération cette problématique.

« La demande de caméra de vidéoprotection par les riverains de la rue Reverseleux est légitime. J’ai d’ailleurs fait avec mon équipe municipale les démarches nécessaires auprès des services de l’Etat pour obtenir des subventions en vue d’élargir le réseau de caméras de vidéoprotection de la Ville. Cette demande a été réitérée le 10 novembre 2022 suite à ma rencontre avec le Préfet et le Sous-Préfet de l’arrondissement d’Etampes. Une installation de caméra de vidéoprotection est en effet soumise à la délivrance d’un arrêté préfectoral », rappelle le Maire déplorant « Le refus incompréhensible et inacceptable opposé par les services de l’Etat à la précédente demande de subvention formulée par la commune dans le cadre d’extension du projet existant. Il faut savoir apporter des réponses parce que les incivilités et l’insécurité, c’est intolérable. Un courrier a été adressé en ce sens à tous nos partenaires institutionnels et aux services de l’Etat », conclut le premier magistrat de la Ville.

Après avoir reçu le courrier du Maire, Bertrand Gaume, Préfet de l’Essonne a annoncé qu’il allait demander sans délai une réunion d’un GPO (Groupe de Partenariat Opérationnel) local pour examiner cela et que la DDSP (Direction Départementale de Sécurité Publique) prenne en compte cette demande.