Le Maire Franck Marlin s’est associé à 63 autres élus de l’Essonne pour faire entendre la voix des usagers de la ligne du RER C concernant le Schéma Directeur du RERC Horizons 2035 qui envisage « débranchement nord » de la ligne C.
 
Un scénario qui impliquerait pour les usagers de Dourdan et d’Étampes de ne plus avoir accès en RER au cœur de Paris. Le terminus de la ligne C deviendrait la station d’Austerlitz. 
 
Fidèle à son engagement auprès des usagers, le maire Franck Marlin a donc co-signé vendredi 22 mars, un courrier adressé à Valérie Pécresse (Présidente d’Ile deFrance Mobilité), François Durovray (Président du Département de l’Essonne), Stéphane Beaudet (Vice-Président de la Région Ile de France chargé des Transports), de Marianne Duranton (Conseillère Régionale Déléguée spéciale), Grégoire de Lasteyrie (Conseiller Régional délégué spécial aux Mobilités durables) pour appuyer sa ferme opposition à ce scénario dans le cadre du Schéma Directeur duRER C Horizons 2035.
 
« Une situation inacceptable pour les usagers qui sont nombreux à avoir choisi leur lieu d’habitation en fonction d’un accès en RER au cœur de Paris. Le trajet déjà très long pour rejoindre la capitale ne doit pas être alourdi par une correspondance rendue nécessaire à Austerlitz, Bibliothèque François-Mitterrand ou Juvisy.
 
Perdre l’accès sans correspondance au cœur de Paris rendrait la vie plus difficile pour bien des usagers, serait symboliquement dévastateur et alimenterait le sentiment de relégation du sud de notre département », soulignent les élus. 
 
Cette  démarche initiée par Nicolas Méary, Maire de Brétigny-sur-Orge, vient compléter la Motion présentée par le Maire Franck Marlin et son Conseil Municipal, voté le 14 mars dernier pour dénoncer à la fois « la dégradation absolument alarmante et totalement inadmissible des conditions de transport des usagers de la ligne C du RER, qui affecte tout particulièrement les trains desservant la vallée de l’Orge et la branche de Saint-Martin d’Étampes et d’entreprendre toutes démarches et actions utiles auprès du Ministère concerné afin de faire valoir les demandes légitimes des usagers en faveur d’un développement substantiel d’une offre de transports en commun fiable, ponctuel, efficace et pleinement adaptée aux besoins de nos territoires, puis de rejeter catégoriquement ce nouveau projet de schéma directeur qui dégraderait davantage les conditions de déplacement des usagers du Sud-Essonne et constituerait un non-sens environnemental».  
 
Le Maire, ayant eu la majorité absolue lors du vote de cette Motion, a aussi co-signé avec le Président de la Communauté d’Agglomération de l’Etampois Sud-Essonne Johann Mittelhausser, un courrier en ce sens au Ministre des transports.