Il y a à peine quelques semaines, la Ville apprenait avec tristesse le décès de Jean Boué. Ce mardi 5 juillet, son frère Paul nous a également quittés.

« Mon mari, Paul, était né dans la boutique de charcutier-traiteur de la rue Aristide-Briand, tenue par ses parents. Avec son frère, ils avaient repris les affaires depuis les années 1960 et pendant des décennies avant de prendre leur retraite il y a près de 25 ans. Ils étaient très aimés de leur fidèle clientèle. Même des années plus tard, de nombreux Etampois demandaient à Paul ses fameuses recettes », résume Françoise Boué.

L’ancien Maire adjoint en charge du commerce, Pierre Besançon, l’a également bien connu : « C’était un véritable ami. Nous étions de la même génération, tous 2 commerçants et j’habitais même à 100 mètres de la charcuterie. Comme son frère qui gérait plutôt la boutique, Paul était un très gros travailleur pour la fabrication des produits. Il était excessivement courageux et intègre. »

Après avoir combattu en Algérie, Paul Boué était également très impliqué dans les associations d’Anciens Combattants. « Il était un fidèle adhérent et participait tant que possible à nos commémorations, avec le devoir de mémoire chevillé au corps », souligne Claude Cuillerier, président de la FNACA (Fédération Nationale des Anciens Combattants en Algérie-Maroc-Tunisie).

Au nom de la Ville et du Conseil municipal, le Maire d’Étampes Franck Marlin adresse ses sincères condoléances à sa femme Françoise, ainsi qu’à toute sa famille et ses proches.

Les obsèques se tiendront vendredi 8 juillet, à 10 h 30, en l’église Saint-Gilles et à 11 h 30 au Cimetière Notre-Dame.