Un père aimant et généreux. Un homme sincère et droit. Un citoyen impliqué dans les associations et le devoir de mémoire. Un fidèle camarade. Michel Laval était tout à la fois. Il s’est éteint dans sa 85e année mercredi 20 juillet.

 

« Mon père était né à Villejuif (94) en 1938. Après avoir combattu en Algérie, il avait effectué toute sa carrière professionnelle en tant que cadre réceptionniste dans une usine de charcuterie à Ablis (78) », relate son fils unique, Gilles. « Pour sa retraite il y a une vingtaine d’années, il était venu avec ma mère Josiane s’installer à Étampes pour se rapprocher de ma femme, nos deux garçons et moi. Ils s’étaient d’ailleurs installés à quelques mètres de nous, rue des Glycines dans le quartier de Guinette. Encore ces dernières années, il nous a beaucoup aidés pour créer notre ranch western dans la Sarthe. »

Etampois d’adoption, Michel et Josiane se sont très rapidement intégrés à leur nouvelle vie dans le Sud-Essonne, notamment par le biais d’associations. « Ma mère, décédée en 2016, était une fidèle membre de Collection Passion. Mon père restait quant à lui très actif dans les associations d’Anciens Combattants. Depuis sa disparition, je reçois de nombreux appels de personnes qui l’ont côtoyé et qui soulignent son humeur joyeuse, sympathique, son côté serviable et solidaire », poursuit Gilles Laval.

Un sentiment partagé par Pierre Lambeseur, président du Comité du Souvenir du Général de Gaulle : « Je connaissais Michel et Josiane depuis leur arrivée à Étampes. Des gens en tous points charmants, discrets et élégants. Michel était un des plus fidèles adhérents de l’Union Nationale des Combattants et du Comité du Souvenir du Général de Gaulle, toujours présent aux commémorations en tant que porte-drapeaux. »

Lors de la commémoration du 8 mai 2017, Michel Laval avait été honoré par une remise de la médaille militaire pour un fait d’arme remontant au 5 avril 1959. Il confiait alors : « Même après tout ce temps écoulé, cela reste une immense fierté de l’obtenir. Je retiens surtout de cette époque l’esprit de camaraderie, en toutes circonstances. Au moment où on m’a épinglé cette médaille, toutes mes pensées allaient à Josiane, la femme de ma vie partie quelques mois plus tôt. J’ai aussi songé à mon meilleur ami, Joseph, rencontré durant le conflit en Algérie. Des liens indéfectibles nous ont uni jusqu’à sa mort en juillet 2016. J’étais très ému en repensant à eux, mais aussi à tous ceux qui ont combattu pour la France. »

 

Les obsèques se dérouleront jeudi 28 juillet, à 14 h 30, au crématorium d’Avrainville. Au nom de la Ville et du Conseil municipal, le Maire d’Étampes Franck Marlin adresse ses sincères condoléances à sa famille et ses proches.