Les situations d’urgence ne traînent pas à Étampes. Une semaine après la signature d’une convention partenariale entre Franck Marlin, Maire et Président du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Cité Royale et Bruno Jalenques, Président de l’association Les Potagers du Télégraphe d’Étampes, les premiers paniers solidaires ont été distribués ce mercredi 14 septembre. « Cette action mise en place à la demande de Monsieur le Maire répond à une attente. Une quinzaine de personnes se sont déjà inscrites au Carrefour des Religieuses pour en bénéficier », déclare Gilbert Dallerac, adjoint au Maire en charge des Aînés, de la Mémoire, des Anciens Combattants et du CCAS. « La fourchette d’imposition que nous avons fixée permet de venir en aide à des personnes qui rencontrent des difficultés, pas uniquement celles qui bénéficient déjà d’aides sociales, mais celles qui travaillent et qui au regard de leur situation familiale et leurs faibles revenus n’arrivent pas à s’en sortir », soulignait l’adjoint au Maire.

« Quand j’ai vu l’annonce de la Ville sur les réseaux sociaux et le journal, j’ai fait la démarche de m’inscrire. C’est vraiment une excellente initiative. Les légumes sont tellement chers en ce moment. Tout a augmenté. C’est encore plus dur que d’habitude », déclarait Magalie, une maman vivant seule avec son enfant de 4 ans à Saint-Martin. « J’ai beau travailler, une fois que j’ai tout payé mon loyer, mes factures de gaz et d’électricité, il ne reste plus grand-chose pour manger. Ma maman est dans la même situation. Elle travaille mais n’arrive pas à joindre les deux bouts ». Une autre femme, seule avec son enfant, confiait : « Mon fils adore les légumes, mais j’ai beaucoup de mal à lui en acheter, c’est devenu trop cher et ce n’est pas mon travail à mi-temps qui peut me permettre d’en manger souvent. Ce panier est une aubaine. Les légumes sont beaux, on va se régaler. »

« Hummm, que cela sent bon », déclarait Maria, en venant également retirer son panier de légumes aux Potager du Télégraphe. « Mon mari a une petite retraite et moi je fais quelques ménages pour arrondir les fins de mois. Des légumes, c’est comme la viande. On n’en mange pas souvent. Je suis très contente de ce que la Ville a mis en place. »

Rappelons que Pour bénéficier de ces « Paniers Solidaires », il faut justifier que les revenus imposables ne dépassent pas 18 290 € par an pour une famille et 12 193 € euros par an pour une personne seule », souligne la responsable du CCAS de la Ville qui invite les personnes entrant dans ces critères, à s’inscrire auprès du CCAS, à la Maison de Services Publics Municipaux 12, Carrefour des Religieuses. Les paniers sont distribués une fois ou deux par mois en fonction des situations familiales. Tél. : 01 60 81 60 70.