Dans la matinée du mardi 13 décembre, le Maire d’Étampes, Franck Marlin s’est rendu au Centre Hospitalier du Sud-Essonne (CHSE) pour rencontrer le personnel soignant et visiter le service réanimation, entièrement rénové et en cours d’aménagement.

En effet, après 14 ans de conception et 6 ans de travaux, le service réanimation a entièrement été repensé, respectant parfaitement les dernières normes de conformité et du dernier cri, aussi conçu pour optimiser le travail du personnel, pour s’adapter davantage aux besoins des patients, augmenter la capacité d’accueil de lits en cas d’épidémie et harmoniser l’atmosphère du service, le rendant plus apaisant et lumineux.

Le Maire a ainsi rencontré le directeur de l’hôpital, Christophe Misse, avant d’entamer une visite, accompagné par Philippe Gauze, directeur des Affaires Générales, de la Stratégie et des Partenariats, ainsi que du chef de service de réanimation, Dr. Shidasp Siami. Ces derniers ont exprimé leurs reconnaissances envers Franck Marlin, qui a toujours soutenu ce projet, envers l’Agence Régionale de la Santé, ainsi qu’envers le Ségur de la Santé, soutien financier d’ordre national.

Cette matinée fut donc l’occasion de découvrir les nouveautés du service : l’agrandissement du bâtiment, permettant l’installation de nouvelles chambres (12 en réanimation et 10 en soins continus). Ces dernières peuvent rapidement s’adapter en cas d’épidémie et sont équipées de vitres transparentes pour faciliter la surveillance, pouvant aussi devenir opaques pour respecter l’intimité des patients. Chaque pièce est munie d’une caméra de surveillance. La pression de l’air des chambres en soins continus peut être changée rapidement grâce à une commande à l’extérieur. Une nouvelle salle d’accueil pour échanger avec les familles a aussi été créée.

Toutes ces nouveautés, ainsi que les équipements dont l’hôpital était déjà doté, ont pour but de fluidifier au maximum la filière d’urgence de soins critiques, c’est-à-dire répondre le plus rapidement possible aux besoins des patients et de la situation, tout en fortifiant l’attractivité médicale de l’établissement.