Le ravivage de la flamme sur la tombe du Soldat inconnu, sous l’Arc de Triomphe à Paris, a lieu chaque soir depuis 1923 à 18 h 30. Un geste immuable afin de nous souvenir du sacrifice immense des quelque 1 400 000 soldats tués au combat durant la Première Guerre mondiale.

Dimanche 15 mai, 150 membres du Comité Départemental du Souvenir du Général de Gaulle de l’Essonne, accompagnés de 5 porte-drapeaux étampois, de 16 CM2 volontaires de l’école Hélène-Boucher, son directeur et une enseignante de l’école ont accompli le devoir de mémoire et de l’Histoire rendant ainsi hommage à tous ceux qui sont morts sur les champs de bataille pour que nous vivions dans un pays libre.

A 18 h 30, Bernard Laumière, président Départemental du Comité du Souvenir du Général de Gaulle, entouré de 2 élèves étampois, ont ravivé la flamme du Souvenir au cours de la cérémonie solennelle empreinte de gravité et de respect. Après la Batterie Fanfare et l’Union Philarmonique d’Étampes qui avaient joué en décembre dernier en ce lieu chargé d’histoire, la Batterie Fanfare de Dourdan a pris par cette fois à cet hommage. Une Croix de Lorraine, 3 bouquets de fleurs bleu, blanc et rouge et 2 gerbes ont également été déposés.

« Nous sommes très heureux de participer, en compagnie d’élèves, au Ravivage de la Flamme. C’est un honneur pour nous et un devoir de mémoire », a confié Bernard Laumière, président Départemental du Comité du Souvenir du Général de Gaulle.

Franck Marlin, Maire d’Étampes et Député honoraire de l’Essonne a salué l’implication et l’engagement des adhérents au Comité Départemental du Souvenir du Général de Gaulle : « L’initiative organisée aujourd’hui illustre pleinement leur investissement exemplaire en faveur du devoir de mémoire et de son impérieuse transmission auprès des jeunes générations : je leur témoigne à ce titre tout mon soutien et ma fierté ».