Après l’inauguration de la Maison des Services Publics Municipaux au 12, Carrefour des Religieuses à 9 h, le Centre Technique Municipal (CTP), situé rue de la Butte-Cordière a été inauguré à son tour, ce samedi 17 septembre. Une inauguration que le Maire a souhaité inscrire dans le cadre des Journées du Patrimoine. Le CTM porte désormais le nom de Bernard Vergniol en hommage à l’ancien Responsable des services techniques de la Ville d’Etampes décédé en 2012.

La plaque a été dévoilée avec beaucoup d’émotion par Morgane et Anabel, ses filles, entourées de leurs époux respectifs, leurs enfants, leur mère Christine et leur tante Françoise, sœur de Bernard Vergniol.

De nombreux agents de la municipalité d’Etampes étaient aussi présents, aux côtés du Maire Franck Marlin, des élus du Conseil municipal et du Sous-Préfet Stéphane Sinanoga.

Après avoir fait visiter le CTP au Sous-Préfet et à toutes les personnes qui ne le connaissaient pas encore, le Maire a pris la parole pour rappeler l’importance de cette structure, qui abritait autrefois le Siredom.
« Ce CTM était attendu, il était voulu », a souligné le Maire en préambule du vibrant hommage qui a suivi pour honorer la mémoire de Bernard-Vergniol.

« Cette inauguration est un moment d’émotion qui s’inscrit dans la vie publique. Un évènement important aussi car samedi prochain, cela fera 10 ans, que Bernard-Vergniol nous a quittés. J’ai eu la chance de le connaître en 1995. C’était un homme de caractère qui a fait sa carrière à Etampes en grande partie. Il y est arrivé en 1974 comme dessinateur, puis il a gravi tous les échelons, pour devenir ensuite sous mon autorité responsable des services Techniques de la Ville d’Etampes. Il est passé par tous les grades de la fonction publique avec une armée de fonctionnaires à ses côtés qu’il a bien souvent formé. Je salue d’ailleurs les anciens qui sont ici pour lui faire part de leur amitié. Bernard était une personne humble et un bosseur. Il savait tout faire et connaissait toute de la commune, ses réseaux, la voirie, bref la ”boutique” comme on dit.
On se connaissait dans le cadre du travail mais aussi d’une manière plus intime. On parlait boulot, de la vie tout simplement.

Sur cette plaque, il y a le visage d’un homme qui a bien servi la Ville d’Etampes.

Et je tiens à rendre hommage au Conseil municipal et aux élus, qui dans la différence qui le compose et dans leur volonté d’accompagner les agents municipaux, ont donné le nom de Bernard Vergniol, au CTM qui n’existait pas encore, mais qui est là aujourd’hui.

Nous sommes que de passage. Il est important de baliser la mémoire des gens par une plaque qui on bien servi notre ville. Quand les fonctionnaires verront cette plaque, ils verront un visage, un nom, comme un symbole, comme un emblème du service public.

Bernard, un exemple à suivre pour toutes les jeunes générations. C’est très important de donner du sens à l’action d’un homme d’une femme en l’occurrence « Notre Bernard » regretté parce qu’on ne peut pas oublier ce qu’il a fait.

A l’issue de la cérémonie un bouquet de fleur à été remis à l’ex-épouse de Vergniol qui a travaillé aussi de nombreuses années dans la collectivité territoriale d’Etampes.

Le Sous-Préfet, Stéphane Sinanoga s’est aussi exprimé en félicitant le Maire, de cette belle réflexion et d’avoir mené à terme le CTM, un batiment qui permet de mutualiser et restructurer les services techniques de la Ville et de le personnaliser en rendant hommage à Bernard-Vergniol, ce serviteur de la Ville qui a eu un beau parcours professionnel.

« Nous sommes très émues de ces hommages. Notre père adorait Etampes. Souvent, notamment quand on rentrait de vacances, il faisait son tour des rues de la Ville pour voir si tous les travaux étaient bien faits. Il regardait les feux, les trottoirs…Il s’est ensuite installé à Etampes pour y vivre. Il habitait dans un triplex, son plaisir était d’avoir au dernier étage une très belle vue sur la commune », confiaient-elles