Triste nouvelle. François Delaval, agent immobilier depuis plus de 40 ans à Étampes,  et gérant de l’agence Immo 91, située au 5, avenue de la Libération, est décédé hier à l’âge de 59 ans.

« François Delaval était l’Abbé Pierre de l’immobilier à Étampes », confie Carl Kayanakis, son ami et proche collaborateur. « Il avait très bon cœur et n’hésitait pas à se porter caution pour aider des personnes à louer ou à acheter un bien. D’ailleurs d’anciens clients très reconnaissants venaient régulièrement le saluer à l’agence. François était aussi un bon vivant, toujours joyeux. On peut dire qu’il a vécu intensément. Son départ est un double coup dur pour moi car je perds un ami, mais aussi mon partenaire de travail qui avait beaucoup d’expérience. Il avait géré pendant plusieurs années l’agence Sud Immo, puis nous avions décidé il y a 5 ans de faire équipe. C’est ainsi que l’agence a pris le nom d’Immo 91. Je suis bouleversé par sa disparition », ajoute Carl Kayanakis.

« Nous étions des amis d’enfance, on habitait l’un à côté de l’autre. Nos mères avaient créés un commerce ensemble, Angelo chaussures à Étampes dans les années 1980, puis on a monté  à 18-19 ans « Parval », une société de jeux, jouets et gadgets pour enfants. Ensuite nous avons acheté un camping car et on a tracé les routes d’Europe pour faire les foires et puis on va vécu un peu en Italie parce que notre commerce marchait bien. On s’est ensuite retrouvé dans l’immobilier à Étampes, tous les deux avec le même Patron et après chacun a pris sa route et nous avons géré nos agences respectives lui au 11 et moi au 5, de l’avenue de la LIbération. C’était aussi un ami fidèle, même si on ne se voyait pas beaucoup, on se téléphonait. Il était aussi très proche de ses enfants. Pour avoir été 35 ans commerçants à Étampes, j’en ai toujours entendu du bien », se souvient Thierry Pareau.

François Delaval était aussi bien connu du milieu sportif notamment du Judo.

« Dans le monde du judo dans lequel nous évolions également, tous les sportifs de haut niveau comme David Douillet et Thierry Lemaître, l’entraîneur que nous avions en commun, gardent le souvenir d’un charmant garçon. François avait en effet un excellent niveau de judo, il avait été dans sa jeunesse, champion de Paris et Champion de France », ajoute Thierry Pareau.

« Cela fait plus de 20 ans que nous étions amis. Nous avions en commun la passion de l’immobilier mais aussi du judo. On était d’ailleurs du même club. C’était son sport préféré. François avait toujours le sourire, la plaisanterie facile. On était ami dans la vie et frère sur le tatami », déclare Paulo Rodrigues.

« J’ai rencontré récemment François Delaval pour parler de projets dans le quartier où il exerçait. C’était un homme agréable, très sympathique et fortement attaché à la rue de la Libération où il avait son agence immobilière. Il était bien connu à Étampes pour son professionnalisme. Son décès est une bien triste nouvelle », déclare pour sa part Mehdi Mejeri, conseiller municipal en charge des Commerces et de l’Artisanat.

Le Maire Franck Marlin et son équipe municipale présentent leurs sincères condoléances à Lisa et Thomas ses enfants ainsi qu’à toute sa famille et amis.

⚪️ François Delaval, gérant de l’agence immo 91, nous a quittés

Triste nouvelle. François Delaval, agent immobilier depuis plus de 40 ans à Étampes, et gérant de l’agence Immo 91, située au 5, avenue de la Libération, est décédé hier à l’âge de 59 ans.

« François Delaval était l’Abbé Pierre de l’immobilier à Étampes », confie Carl Kayanakis, son ami et proche collaborateur. « Il avait très bon cœur et n’hésitait pas à se porter caution pour aider des personnes à louer ou à acheter un bien. D’ailleurs d’anciens clients très reconnaissants venaient régulièrement le saluer à l’agence. François était aussi un bon vivant, toujours joyeux. On peut dire qu’il a vécu intensément. Son départ est un double coup dur pour moi car je perds un ami, mais aussi mon partenaire de travail qui avait beaucoup d’expérience. Il avait géré pendant plusieurs années l’agence Sud Immo, puis nous avions décidé il y a 5 ans de faire équipe. C’est ainsi que l’agence a pris le nom d’Immo 91. Je suis bouleversé par sa disparition », ajoute Carl Kayanakis.

« Nous étions des amis d’enfance, on habitait l’un à côté de l’autre. Nos mères avaient créés un commerce ensemble, Angelo chaussures à Étampes dans les années 1980, puis on a monté à 18-19 ans « Parval », une société de jeux, jouets et gadgets pour enfants. Ensuite nous avons acheté un camping et on a tracé les routes d’Europe pour faire les foires et puis on va vécu un peu en Italie parce que notre commerce marchait bien. On s’est ensuite retrouvé dans l’immobilier à Étampes, tous les deux avec le même Patron et après chacun a pris sa route et nous nous avons géré nos agences lui au 11 et moi au 5, de l’avenue de la LIbération. C’était aussi un ami fidèle, même si on ne se voyait pas beaucoup, on se téléphonait. Il était aussi très proche de ses enfants. Pour avoir été 35 ans commerçants à Étampes, j’en ai toujours entendu du bien », se souvient Thierry Pareau.

François Delaval était aussi bien connu du milieu sportif notamment du Judo.

« Dans le monde du judo dans lequel nous évolions également, tous les sportifs de haut niveau comme David Douillet et Thierry Lemaître, l’entraîneur que nous avions en commun, gardent le souvenir d’un charmant garçon. François avait en effet un excellent niveau de judo, il avait été dans sa jeunesse, champion de Paris et Champion de France », ajoute Thierry Pareau.

« Cela fait plus de 20 ans que nous étions amis. Nous avions en commun la passion de l’immobilier mais aussi du judo. On était d’ailleurs du même club. C’était son sport préféré. François avait toujours le sourire, la plaisanterie facile. On était ami dans la vie et frère sur le tatami », déclare Paulo Rodrigues.

« J’ai rencontré récemment François Delaval pour parler de projets dans le quartier où il exerçait. C’était un homme agréable, très sympathique et fortement attaché à la rue de la Libération où il avait son agence immobilière. Il était bien connu à Étampes pour son professionnalisme. Son décès est une bien triste nouvelle », déclare pour sa part Mehdi Mejeri, conseiller municipal en charge des Commerces et de l’Artisanat.

Le Maire Franck Marlin et son équipe municipale présentent leurs sincères condoléances à Lisa et Thomas ses enfants ainsi qu’à toute sa famille et amis.