Le Maire d’Etampes rencontrait ce mercredi le conseiller spécial du Ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. « Une rencontre constructive, précise et bien préparée de part et d’autre », souligne Franck Marlin à l’issue de l’entrevue.

« Nous avons principalement abordé 2 thèmes. A commencer par le renforcement des effectifs de police de façon pérenne sur notre territoire, compte tenu de l’augmentation de la population sur Etampes et le Sud-Essonne. J’ai clairement rappelé qu’il y avait une inadéquation entre le ratio du nombre de policiers par rapport au nombre d’habitants sur la zone police (Etampes, Brières-les-Scellés, Morigny-Champigny et Ormoy-la-Rivière). J’ai demandé un geste fort de l’Etat, pour ne pas revivre les événements subis l’été dernier par exemple. Nous voulons des affectations de postes et non des renforts éphémères. Le collaborateur du Ministre en a convenu.

En 2e lieu, j’ai insisté sur un combat que je mène depuis déjà 14 ans autour du commissariat de police.

D’une part, l’Etat avait même envisagé un temps de faire passer Etampes en zone gendarmerie. Mais j’ai rappelé tout l’attachement de notre territoire à son commissariat. Il en est tout bonnement hors de question et le message est bien passé. Quant à la construction du nouveau commissariat, on nous mène en bateau depuis trop longtemps. Cela avait été acté en 2007 puis régulièrement repoussé malgré les nombreuses demandes et mobilisations. J’ai donc été ferme et cash sur ce dossier. Pour rappel, nous sommes prêts à concéder de réels efforts, notamment en mettant à disposition un terrain. Ce qui est certain, c’est que ce projet doit absolument être inscrit cette année en termes de construction et d’investissements pour être pris en compte dans la programmation d’ici les 3 prochaines années.

En marge de ces 2 gros dossiers, nous avons également évoqué le dispositif de vidéoprotection que nous avons initié. Nous devrions bénéficier d’un fonds interministériel à la fois pour poursuivre le déploiement et pour assurer le prochain déménagement du Centre de Supervision Urbain.

Pour suivre tous ces dossiers au plus près, je resterai désormais en lien régulier avec ce conseiller, qui m’a confirmé que nous avions l’écoute totale du Ministre de l’Intérieur. J’en reparlerai également avec le Préfet de l’Essonne, notamment à l’occasion de sa venue mardi prochain à Etampes » assure Franck Marlin.