Figure d’Étampes et de son histoire, Fernand Minier n’est plus

Il a vu passer l’avion en flammes juste au-dessus de lui. Le 23 juin 1944, Fernand Minier et son père ont assisté les premiers au crash du pilote américain, le lieutenant Grant H. Cory. Son avion Lockheed P-38 Lightning, abattu par les Allemands, explose près du mur ouest de la ferme de Guinette. Le pilote n’y survivra pas.

Depuis l’âge de ses 11 ans, le souvenir de cette scène le hante. Il en parlait lorsqu’il assistait tous les ans aux commémorations du 10 juin 1944, celles qui rendent hommage chaque année aux 131 victimes civiles des bombardements par les troupes alliées qui avaient pour objectif de détruire les installations allemandes, la gare et la voie de chemin de fer. Fernand Minier avait obtenu de la municipalité d’Étampes la pose d’une plaque commémorative, qui a été solennellement inaugurée le 23 juin 2009.

« Mon père a pensé qu’il allait tomber sur l’hôpital. L’avion a fait un arc de cercle avant de tomber. On a couru pour se rendre sur place. Tout brûlait. Le pilote était mort dans les débris de son avion. On s’est approché de l’appareil abattu et on a vu la botte du pilote. Puis, les soldats Allemands sont arrivés et nous ont refoulé rudement. », expliquait-il pour honorer la mémoire des victimes et du pilote.

Difficile pour Fernand Minier d’évoquer les épisodes douloureux de la guerre sans pleurer. « Je ne m’en suis jamais vraiment remis (…). Après les bombardements, mon cousin a été retrouvé mort, ma tante aussi et le plafond de ma chambre à coucher était tombé sur mon lit. Je suis un rescapé des bombardements par deux fois. Quand je pense à toutes les victimes… », se remémorait-il.

Fernand Minier avait une relation fusionnelle avec sa fille Sandrine : « Il accomplissait son devoir de mémoire chaque année. Nous lui avons promis de venir tous les ans fleurir la stèle du lieutenant Grant H. Cory », précise-t-elle.

Comme le rappelle Franck Marlin, Maire d’Étampes, très ému de sa disparition : « Fernand Minier était à l’initiative du monument que nous honorons tout particulièrement au mois de juin. Il avait, quand il était jeune adolescent suivi l’occupation allemande et la libération d’Étampes. Il a gardé dans sa mémoire inaltérable ses souvenirs profonds et n’avait de cesse de transmettre ce message que nos alliés avaient énormément souffert en combattant pour libérer la France. Il était fier de le rappeler chaque année. Je pense à cet enfant d’Étampes, à ses enfants, Freddy, Sandrine particulièrement, Christian son mari, Marie sa fille, sa petite-fille Maryse et son mari Benoît et ses arrières petits-enfants Tiago et Pablo. Étampes est reconnaissante. Je perds un ami, grand protecteur de notre cité ».

Le 10 juin prochain, à l’occasion de la cérémonie souvenir, le Maire d’Étampes lui réservera un hommage particulier en apposant une plaque en souvenir de Monsieur Fernand Minier, décédé le 10 mai 2022, à l’âge de 89 ans.

Le Maire Franck Marlin et l’ensemble du Conseil municipal adressent toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.