Edouard Picault, vice-président d’Étampes Natation, nous a quittés

Il était apprécié pour sa gentillesse, sa disponibilité, son humour mais aussi pour ses compétences. Edouard Picault avait le grade le plus élevé en tant que juge officiel des compétitions de natation. Depuis 1990, il était un membre éminent du club Étampes Natation et siégeait à la Vice-présidence depuis 2011, aux côtés d’Elisabeth, son épouse. « Edouard avait toujours le sourire. Il était souriant, agréable et avait toujours une blague ou un jeu de mots à sortir. On l’appréciait beaucoup », déclare Tiphany Vergne, nageuse au sein du club.

Edouard Picault était aussi bien connu dans la commune, déjà pour y être né, mais aussi pour avoir travaillé à la Ville d’Étampes. De 1975 à 1988, il avait été conducteur de poids-lourd et transport en commun, puis de 1988, il avait été promu agent de maîtrise et responsable du garage principal. En 2007, il avait fait valoir ses droits à la retraite. « Edouard était un collègue sur qui on pouvait compter. Il était compétent, très présent, consciencieux dans son travail. Même quand il est monté dans la hiérarchie, Edouard n’hésitait pas à mettre les mains dans le cambouis pour donner un coup de main à un collègue. J’en garde un très bon souvenir », déclare Dominique Dosne, un de ses anciens collègues de travail. « J’ai travaillé 25-30 ans à ses côtés », confie Jean-Pierre Berché, un collègue aujourd’hui retraité. « J’aimais sa franchise, son professionnalisme. Il était fiable et droit. C’était quelqu’un de bien. Après toutes ces années passées, nous étions amis. Il avait conservé une âme d’enfant et était passionné par les trains électriques. Mais son grand dada était le sport en général et la natation. J’ai été sonné en apprenant son décès. Je suis vraiment peiné », ajoute-t-il.

Edouard Picault, malade depuis plusieurs années, s’était battu avec une volonté de fer. Il a rendu les armes dimanche 30 octobre dans la nuit. Il avait 75 ans.

Ses obsèques se dérouleront vendredi 18 novembre, à 10 h, à l’église de Morigny-Champigny.

Le Maire Franck Marlin et la Ville d’Etampes présentent leurs sincères condoléances à Elisabeth, son épouse, ses enfants, ses petits-enfants et à toute sa famille.