Lentille verte bio, haricot blanc bio, pois chiche bio, pois cassé bio… Tout ce qui est cultivé par René Godeau, 58 ans, et son fils Léo, 27 ans, est certifié biologique. L’EARL du Bois Regnault est situé à proximité de Villesauvage à Etampes, à quelques encablures de la Nationale 20.

« C’est une ferme familiale. Je travaille avec ma femme s et mon fils. Je fais du bio depuis 21 ans. A l’époque, le monde agricole n’était pas prêt à entendre parler du biologique. Nous sommes dans une région de grande culture donc j’ai démarré en faisant du blé, de l’orge, de la luzerne, du sarrasin, des pois… En bio, il faut une rotation et beaucoup de cultures pour pouvoir gérer l’herbe, les maladies, les parasites, etc. Il faut donc augmenter la longueur de la rotation c’est-à-dire que sur une même parcelle, on va cultiver tous les ans une culture différente. Il n’y a qu’une récolte par an entre début juillet et fin septembre selon les cultures. Actuellement, on sème des pois… Ensuite, ce sera de l’orge de printemps. Le blé, qui sert à faire de la farine et du pain, est semé au mois de novembre pour être récolté en juillet. Le blé représente 20 % de nos cultures, l’orge également. Aujourd’hui, nous avons toujours des céréales et depuis maintenant presque 10 ans, nous faisons des légumes secs (lentilles, pois chiche, pois, haricots…). Cela représente 60 % de nos cultures à l’année. Quand on récolte les pois, ils sont secs et on les décortique pour en faire des pois cassés. On s’est spécialisé dans la lentille, le pois chiche, le pois qui va faire du pois cassé, le haricot blanc ou rouge. On fait également un petit peu de quinoa. Ce sont des aliments très bons pour la santé. Nos productions sont proposées en petit conditionnement pour faire du circuit court mais on ne fait pas de vente en direct à la ferme par manque de temps et de magasin pour recevoir la clientèle », explique René Godeau.
De bons produits du terroir à retrouver à Camomille et Potentille dans le centre-ville
Camomille et Potentille (55, rue de la République). C’est le seul point de vente où l’on peut trouver leurs productions à Etampes. Cette famille également de nombreuses AMAP (NDLR : Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) d’Ile-de-France et principalement de l’Essonne : « Une vingtaine environ dont les plus proches sont à Morigny-Champigny, Méréville, Pussay, Arpajon… Il y en a beaucoup sur le nord du Département. On livre 2 à 3 fois par an car les légumes secs se conservent longtemps. C’est un bon mode de distribution, en circuit court, un lien direct entre le producteur et le consommateur. On travaille également avec la restauration collective et le réseau BIOCOOP », ajoute l’agriculteur.
« Notre métier est une passion. »
« Tous les ans, il y a un contrôle obligatoire pour la certification biologique qui apporte une traçabilité pour le consommateur. Notre métier est une passion. En bio, le sol est primordial : il faut intervenir mécaniquement pour gérer les herbes sauvages et le nourrir pour qu’il nourrisse à son tour la plante. Depuis quelques années, on ressent les effets du changement climatique : depuis 3 ans, les étés sont chauds, et très secs. Cela change nos méthodes de travail, de culture, d’approche. Nous avons eu tendance à nous orienter vers des cultures moins gourmandes en eau, telles que la lentille et le pois chiche et nous allons sans doute nous diriger vers des cultures plus adaptées au temps sec. »