C’est une enfant d’Étampes, figure du commerce local qui s’est éteinte lundi 21 novembre dans sa 91e année.

Colette Rigault, épouse Nedellec était née le 9 juillet 1932, au 1, de l’avenue Théodore-Charpentier, juste au-dessus de la boutique de fleurs, que géraient ses parents Léa et PaulCette Maison familiale, la plus ancienne d’Étampes, date de 1896 ! 

 

Très jeune, Colette Nedellec a travaillé avec ses parents, puis vint le jour où elle reprit avec son époux Ernest Nedellec, le flambeau à la fois de la boutique et de l’exploitation horticole de 1960 à 1990.

 

« J’ai eu une belle-mère comme tous les gendres peuvent rêver. Elle était d’une gentillesse et d’une grande bonté. Elle s’émerveillait de tout sans être blasée. C’était une personne adorable », témoigne avec émotion Philippe Rivière, son gendre. 

Les clients de la boutique et les habitants du quartier Saint-Gilles où elle a grandi et vécu ont appris le décès de Colette avec beaucoup de tristesse. « J’ai toujours connu cette femme avec le sourire aux lèvres », témoignait Daniel. « Il n’y avait pas plus gentil. Mme Nedellec était douce, souriante, agréable », ajoute Suzanne.

En 1990, Colette et Ernest Nedellec avaient passé le flambeau de la boutique à leur fille Brigitte et son mari Philippe Rivière. Une nouvelle génération de Maîtres artisans fleuristes qui font perdurer à leur tour la prestigieuse enseigne locale avec le savoir-faire, l’excellence, la créativité et une qualité des produits déjà bien appréciée à l’époque de Colette, de ses parents et de ses aïeux.

Le Maire Franck Marlin et son équipe municipale adressent ses sincères condoléances à Ernest, son époux, ses trois enfants, Brigitte, Thierry et Véronique, ainsi qu’à ses six petits-enfants Charles, Clémence, Juliette, Arthur, Marie et Capucine.

 Les obsèques de Colette Nedellec se dérouleront mardi 29 novembre, avec une messe religieuse à 14 h 30 en l’église Saint-Gilles. L’inhumation aura lieu au cimetière Saint-Gilles dans le caveau de famille.