A l’école Jean-de-la-Fontaine élémentaire, l’Histoire de France et le devoir de mémoire ne s’apprennent pas que dans les livres et les cours d’Education Morale et Civique. Les enseignants aiment aussi organiser des sorties avec leurs élèves pour leur faire découvrir des lieux chargés d’histoire.
Ainsi, ce jeudi 17 novembre, 43 élèves en classe de CE1, accompagnés de leurs professeurs Morgane Vergniol, Amélie Dumetz, Nathalie Piro et El Hadji Diaw, mais aussi Louise Olier, enseignante stagiaire, ont visité le Monument aux morts d’Étampes et le cimetière Notre Dame nouveau.
« Nous avons travaillé récemment sur l’Armistice du 11 novembre en classe, les enfants ont ainsi compris pourquoi cette journée était fériée. C’est aussi important de les emmener sur ces lieux de mémoire.
Ils peuvent en effet apprendre plein de choses dans nos cours d’Education Morale et Civique et dans les livres mais ils n’auront jamais autant de souvenirs qu’en allant directement sur place. Il y a quelques années, nous avions été à l’Hôtel de Ville d’Etampes car des élections municipales avaient eu lieu.
Le Maire nous avait reçus et nos élèves nous en parlent encore. Le meilleur moyen de marquer les esprits, c’est de faire des visites, cela leur permet de mieux connaître leur ville », soulignait Morgane Vergniol.
Respectueusement les enfants se sont approchés du mur situé derrière la colonnade du monument aux morts pour lire les noms des victimes.
Certains ont commencé à les compter. « Il y en 430 », a déclaré un petit groupe d’enfants.
Après avoir fait le tour de la stèle, les élèves se sont attardés ensuite quelques minutes sur les gerbes de fleurs posées à son pied.
Gilbert Dallérac, adjoint au Maire en charge des Aînés, de la mémoire et des anciens combattants en a profité pour leur parler de la cérémonie du 104e anniversaire de l’Armistice qui a été célébré le 11 novembre dernier.
Avant de quitter le monument du 8 mai 1945, les élèves ont observé une minute de silence à la mémoire des Etampois morts pour la France.
Ils se sont rendus ensuite, escortés par la Police Municipale pour leur sécurité, au Carré Militaire du cimetière Notre-Dame nouveau où reposent 111 corps de soldats des guerres 1914-1918 et 1939-1945. Parmi les sépultures se trouvent deux tombes de soldats belges et une stèle à la mémoire de combattants de confession musulmane.
L’occasion de rappeler aux enfants, que les Français ont eu de nombreux alliés d’origines diverses pour défendre leur pays. « Un bon exemple pour expliquer aux enfants que la culture de notre pays est d’une grande diversité et que ce n’est pas quelque chose de récent, cela a toujours été. Et nombre d’entre elles, très attachées à la France, se sont battues jusqu’à en perdre la vie », concluait Louise Olier, enseignante stagiaire.