Un panier de légumes bio, frais, diversifiés et de qualité au profit de personnes en situation de fragilité. C’est ce qui vient d’être acté, ce mardi 6 septembre, par la signature d’une convention partenariale entre le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville et l’association Les Potagers du Télégraphe. Assis côte à côte, dans les salons de l’Hôtel de Ville, Franck Marlin, Maire et Président du CCAS ainsi que Bruno Jalenques, Président des Potagers du Télégraphe d’Étampes ont paraphé et signé le document qui va permettre de venir en aide, dans un contexte économique et social extrêmement difficile, à des familles mais aussi à des personnes seules. Gilbert Dallerac (adjoint au Maire du CCAS) et Thierry Durin (directeur des Potagers du Télégraphe) assis également à la table se sont félicités de ce partenariat entre la Ville et l’association de réinsertion professionnelle via une activité de maraîchage.
Fidèle à l’engagement qui la lie au CCAS, la Ville entend jouer ainsi son rôle de bouclier social protecteur des Etampois les plus en difficulté.
« Rien de tel que d’avoir à ses côtés les meilleurs qui vont porter cette parole très simple et pragmatique : anticipons et soyons à la hauteur des évènements que nous connaissons déjà et qui malheureusement risquent de s’assombrir encore. La parole d’un politique au sens le plus fort du terme, c’est de répondre à l’attente de ses administrés, de trouver des bons partenaires, de trouver des personnes de confiance. Je tiens d’ailleurs à saluer l’engagement de mes collaboratrices et mes collaborateurs, dont Gilbert Dallerac qui ont œuvré pour donner du sens à la parole d’un CCAS et la parole d’un politique qui s’inscrit dans une démarche d’accompagner les plus fragiles. C’est l’école du bon sens et en fonction de cela, quand on voit la façon que l’on peut répondre à l’attente d’une population de plus en plus fragilisée par les évènements de la vie et bien nous devons être à la hauteur en anticipant et en inscrivant cette action dans la durée. C’est aussi répondre à un besoin de manger bien, bon et local.
Cette action va s’inscrire dans un cahier des charges rigoureux. Et ce n’est qu’une première approche de ce que l’on va réaliser car nous avons de nombreux autres projets pour développer une culture maraîchère à Étampes », a annoncé le Maire.
« Le mieux-manger et l’accès à un système alimentaire plus équitable et sain est primordial. Il ne faut pas oublier également le rôle social majeur de Pôle emploi, son lien avec nous et l’association des Potagers du Télégraphes pour ramener à l’emploi par l’insertion des personnes au chômage. Ce sont des partenaires essentiels pour un retour à l’emploi », a t-il ajouté.
« Ces paniers vont permettre d’accueillir, je l’espère, encore davantage de personnes en réinsertion professionnelle », a déclaré pour sa part Bruno Jalenques, Président des Potagers du Télégraphe d’Etampes qui ont fêté cette année leur 20e anniversaire.
« Pour bénéficier de ces « Paniers Solidaires », il faut justifier que les revenus imposables ne dépassent pas 18 290 € par an pour une famille et 12 193 € euros par an pour une personne seule », souligne la responsable du CCAS de la Ville qui invite dès cette semaine, les personnes entrant dans ces critères, à s’inscrire auprès du CCAS, à la Maison de Services Publics Municipaux 12, Carrefour des Religieuses. Tél. : 01.60.81.60.70.