Mercredi 22 mai, à 12 h, les drapeaux de l’Hôtel-de-Ville seront en berne.

 

La Ville d’Étampes s’associe en effet à l’hommage national rendu aux deux surveillants pénitentiaires morts dans un guet-apens pour faire évader un détenu le 14 mai dernier au péage d’Incarville (27).

Mardi 14 mai, peu avant 11 h, au péage d’Incarville, un commando lourdement armé et préparé a attaqué le convoi pénitentiaire transportant le détenu Mohamed Amra. Lors de cette violente attaque, deux surveillants pénitentiaires sont morts et trois ont été blessés mais sont désormais de danger.

« Je tiens à adresser mes plus sincères condoléances à la famille, aux proches des victimes et à témoigner de mon entier soutien ainsi que de ma pleine solidarité aux personnels de l’administration pénitentiaire face à ces assassinats sauvages et lâches.

Les auteurs de ce crime abject et ignoble, qui suscite indignation et révulsion, doivent être traqués sans relâche et impitoyablement châtiés.

Plus que jamais, faisons bloc autour de celles et ceux qui œuvrent quotidiennement, avec un engagement exemplaire, un courage admirable et un sens du devoir permanent, afin de garantir en toutes circonstances, et trop fréquemment au péril de leur vie, l’ordre public et la sécurité de nos compatriotes. La République ne cédera jamais face à la barbarie et à la criminalité ! Force doit rester à la loi ! », réaffirme avec force le Maire Franck Marlin.