« Quelle bonne surprise Je m’attendais à recevoir 3 vidéoprojecteurs, je ne savais pas qu’on nous livrerait aussi trois ordinateurs portables, c’est formidable », s’exclame Magali, directrice de l’école élémentaire André-Buvat. La Caisse des écoles s’est en effet inscrite dans le Plan de Relance Numérique présenté par le Gouvernement et a été retenue. Les 9 écoles élémentaires de la Ville avaient chacune le choix entre l’acquisition de 3 nouveaux vidéoprojecteurs ou d’un tableau numérique interactif (TNI). Huit écoles ont ainsi opté pour les 3 vidéoprojecteurs tandis qu’une se verra remettre un TNI durant les prochaines semaines. Durant le 2e semestre, ce dispositif sera complété par un ENT (Environnement Numérique de Travail) qui permettra une meilleure communication entre les équipes éducatives et les familles. « Ce matériel facilite vraiment notre travail au quotidien. Il permet d’enrichir et de varier les apprentissages. Les supports numériques ne remplacent pas un manuel scolaire, ils viennent les compléter », souligne la directrice. Thierry, directeur de l’école élémentaire Hélène-Boucher est aussi particulièrement content. « Les vidéoprojecteurs dans les classes sont devenus des outils indispensables. Ils nous permettent de projeter aux enfants le travail que l’on fait, de présenter des petits films, de la vidéo, du son, des exercices interactifs… Nous avions jusqu’à aujourd’hui un seul vidéoprojecteur pour toute l’école, ce nouveau matériel est donc le bienvenu ». Ce plan numérique représente un coût total de 49 419 €. 16 848 € sont pris en charge par la Caisse des écoles et 32 571 € sont subventionnés par l’Education nationale.