• imgVisio4
AccueilE-ServicesVie culturelleLes orgues

les orgues

 La Ville d'Etampes dispose de plusieurs orgues remarquables qui font la fierté de son patrimoine. Afin de le faire vivre, la Ville travaille en étroite collaboration avec l'association Orgues d'Etampes.

L'association propose également des visites d'orgues à caractère historique ou remarquable, ainsi que des conférences sur des sujets précis en rapport avec le contexte historique des orgues d'Étampes.

Elle propose aussi une programmation riche et variée chaque année. Pour la découvrir, cliquez sur la plaquette ci-contre.

 

L’orgue Renaissance de la Collégiale Notre-Dame

Orgue NDEtampes possède dans son patrimoine, un trésor : l’orgue Renaissance de
la Collégiale Notre-Dame.
Cet instrument datant de 1597 est le seul en France à posséder plus de 45 % de ses tuyaux d’origine. Ce qui en fait un instrument extraordinaire pour restituer les sonorités des musiques des XVIe et XVIIe siècles. Depuis sa restauration et son inauguration en septembre 1998, avec 1 300 personnes venues saluer sa renaissance, l’orgue a reçu à son clavier, entre autres dans le cadre du festival Le Printemps des orgues, bon nombre d'organistes de renoms tels Olivier Latry, Michel Bouvard, François Chapelet, Jean-Boyer... Sans oublier Michel Chapuis qui a écrit sur le livre d’or : “l’orgue de la collégiale Notre-Dame s’inscrit dans la lignée des plus beaux instruments du monde”.

L'orgue de tribune de l’Eglise Saint-Gilles

L'orgue de Saint-Gilles

Photo : Xavier Eustacle, professeur d'orgue au Conservatoire et titulaire des orgues d'Etampes

Dans la nuit du 10 au 11 juin 1944, la ville d’Etampes, et plus particulièrement le quartier Saint-Gilles est bombardé par les troupes alliées. Les pertes humaines sont importantes. Les habitations et la place ont subi de gros dégâts, notamment l’église, en partie détruite. Le glas a sonné également pour son grand orgue. Un magnifique instrument qui datait du 18e siècle. 67 ans après, une Etampoise, sous couvert d’anonymat, a décidé de financer la reconstruction de l’orgue de tribune. « Les personnes âgées qui ont connu l’instrument ont souvent regretté qu’il ne soit pas reconstruit. Ils ont à cœur de rétablir ce que la guerre a amputé à leur patrimoine. Dans l’esprit de la donatrice, et de la dizaine de personnes qui se sont impliquées dans le projet, la reconstruction de l’orgue vient réparer une injustice », explique Xavier Eustache, titulaire des orgues des églises Notre-Dame et Saint-Basile.

Le facteur d’orgue déjà à l’œuvre
Bertrand Cattiaux, facteur d’orgue, a commencé en 2011 la construction du sommier et du buffet de l’instrument. Deux années vont être nécessaires pour l’achever. En attendant, la générosité s’est encore exprimée. En effet, le facteur d’orgue d’origine étampoise a décidé de mettre à disposition des paroissiens de l’église et du Conservatoire d’Etampes, un petit orgue à 7 jeux. « C’est la copie exact d’un instrument du 17e siècle signé par Matthieu Langedhul. Sa sonorité est douce, claire et d’une grande finesse. C’est dire, il peut imiter le chant des oiseaux », ajoute Xavier Eustache.

L'orgue de l'église Saint-Basile

Orgue St BasileIl n'est guère facile, même pour un amateur averti, de deviner la date de construction de l'orgue de l'église Saint-Basile. Le buffet, c'est à dire la construction de bois qui abrite environ 1300 tuyaux, présente bien des caractéristiques de l'orgue français du XVIIIe siècle. Citons pêle-mêle la présence d'un positif de dos (on parle du petit buffet situé en avant du buffet principal), la console en fenêtre (ce qui signifie que les claviers rattachés au grand buffet, tournent le dos à la nef) et la décoration (moulures, têtes d'anges) qui évoquent bien un XVIIIe finissant.Toutefois, un observateur attentif s'apercevra que lesdites moulures et têtes d'anges ne sont point sculptées dans le bois, mais réalisées en stuc ; il sera également surpris par les courbes accentuées encadrant les plus grands tuyaux et par quelques autres détails qui appartiennent plutôt au XIXe siècle.On pourrait donc logiquement penser qu'il s'agit d'un orgue de la fin du XVIIIe ou encore du tout début du XIXe. Beaucoup ont été surpris d'apprendre que cet orgue est en fait plus récent, puisqu'il fut inauguré au mois d'avril 1848.

img_couv_brochure_st_gilles>> Cliquer sur la brochure pour en savoir plus.